Évolution des débits des eaux

La contribution de l’eau provenant de la fonte de la neige et de la glace aux débits continuera de baisser, entraînant une modification de la distribution saisonnière. À l’avenir, les eaux helvétiques charrieront davantage d’eau l’hiver et moins l’été. Cependant, la quantité annuelle ne diminuera que très peu.

Les changements climatiques ont un double effet sur le régime des eaux. D’une part, ils modifient la distribution saisonnière des précipitations et, d’autre part, ils font grimper la température de l’air. Les scénarios climatiques montrent que les précipitations augmenteront en hiver et diminueront en été. L’évaporation est en hausse à toutes les saisons.

En hiver, en raison du réchauffement, les précipitations tomberont plus souvent sous forme de pluie, même à haute altitude, et s’écouleront plus rapidement. La neige recouvrira une surface moindre du pays. De plus, le manteau neigeux se formera plus tard dans l’année et fondera plus tôt. Par conséquent, les débits et le renouvellement des eaux souterraines connaîtront une augmentation au cours des mois d’hiver. À l’inverse, l’eau de fonte viendra à manquer au printemps et en été.

Évolution du Rhin en cours d’année

Évolution du Rhin en cours d’année
Les flèches illustrent comment les débits mensuels moyens du Rhin à Bâle évolueront d’ici à la fin du siècle si aucune mesure de protection du climat n’est prise. La surface de couleur claire représente la plage des modélisations.

En été, les températures élevées engendreront une fonte plus rapide des glaciers. Les eaux qui s’alimentent à partir de ces glaciers gagneront donc en volume. Ce phénomène est cependant temporaire, car la quantité d’eau de fonte diminue aujourd’hui déjà dans les petits glaciers, et les glaciers de grande taille connaîtront un destin similaire au plus tard à partir de 2050.

Provenance des eaux de la Kander

Provenance des eaux de la Kander
Le graphique montre l’évolution de la répartition des eaux selon leur provenance – précipitations, eau issue de la fonte des neiges et des glaciers – dans le débit de la Kander si aucune mesure de protection du climat n’est prise. La part d’eaux pluviales croît considérablement, passant de 54 % à 74 %.

Davantage d’eau en hiver

Toutes ces évolutions entraîneront à l’avenir une augmentation quasi systématique des quantités d’eau charriées par les cours d’eau en hiver. Si aucune mesure de protection du climat n’est arrêtée, les débits hivernaux augmenteront de 10 à 50 % d’ici à la fin du siècle. À l’inverse, les débits estivaux et automnaux diminueront de 30 à 50 % par rapport à aujourd’hui. 

L’évolution saisonnière des affluents aura également des répercussions sur les niveaux d’eau des lacs. Les débits annuels totaux devraient cependant afficher un recul estimé à 10 % environ. 

La dynamique saisonnière des eaux souterraines et des débits des sources évolue elle aussi : les phases hautes et les phases basses deviennent plus marquées. Les niveaux des eaux et les débits sont plus élevés en hiver et plus faibles en été. La gestion des eaux doit s’adapter à ces nouvelles conditions.

Évolutions attendues des débits

Die Karten zeigen die voraussichtlichen Veränderungen der saisonalen Abflüsse für verschiedene Einzugsgebiete bis zum Ende des Jahrhunderts (2070–2099) im Vergleich zur Referenzperiode (1981–2010), falls kein Klimaschutz erfolgt.
Les cartes montrent les modifications probables des débits saisonniers pour différents bassins versants d’ici à la fin du siècle (de 2070 à 2099) par rapport à la période de référence (de 1981 à 2010) si aucune mesure de protection du climat n’est prise.

Changements attendus

  Avec mesures de protection du climat
Fin du siècle
Sans mesures de protection du climat
Fin du siècle
Débit lié à la fonte des neiges –0 à –30 %  –30 à –60 % 
Débit hivernal –0 à +20 %  +10 à +50 %
Débit annuel –5 à +5 %  –0 à –20 %
Changements attendus pour 2070–2099 par rapport à 1981–2010 (plage des valeurs possibles sur l’ensemble des simulations) Valeurs moyennes sur 30 ans pour l’ensemble de la Suisse avec une précision de 5 %.

Les messages clés se trouvent également dans la brochure Hydro-CH2018, qui est disponible sous forme imprimée ou électronique en téléchargement.  

Informations complémentaires

Documents

cover_broschüre_fr.PNG

Brochure Hydro-CH2018

La présente brochure illustre le fonctionnement du régime des eaux suisses ainsi que les évolutions à prévoir. Le texte s’adresse aux usagères et usagers sur le terrain.

Effets des changements climatiques sur les eaux suisses

Le rapport « Effets des changements climatiques sur les eaux suisses » propose une vue d’ensemble synthétique des résultats, et constitue une introduction aux informations et données plus spécialisées.

Dernière modification 13.03.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'environnement OFEV

Division Hydrologie
Papiermühlestr. 172
3063 Ittigen

hydrologie@bafu.admin.ch
www.bafu.admin.ch

Imprimer contact

 

« En Suisse, presque 60 % de l’électricité provient des centrales hydroélectriques. Les centrales situées au bord de grands cours d’eau pourront produire davantage de courant en hiver, mais moins en été, ce qui est avantageux, car la consommation d’énergie est particulièrement élevée en hiver. Cependant, du fait
de la disparition des glaciers et du léger recul des débits annuels, l’eau sera globalement disponible en moindre quantité pour la production d’électricité. »

Maja, ingénieure dans une centrale

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/changement-climatique-et-impacts/schweizer-hydroszenarien/kernaussagen/abfluesse-im-wandel.html