La vie aquatique en difficulté

L’utilisation intensive et les vastes aménagements des eaux ainsi que les apports de polluants affectent de nombreux animaux et de nombreuses plantes vivant dans ou au bord de l’eau. Les changements climatiques entraînent une augmentation des températures de l’eau et une modification des débits, ce qui représente une charge pour les eaux. La diversité biologique dans et aux abords des eaux diminuera à l’avenir. 

Aesche
© Michel Roggo

La température continuera d’augmenter dans tous les fleuves, rivières et ruisseaux de Suisse. Si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent à leur niveau actuel, les températures des cours d’eau pourraient, en été, afficher trois à neuf degrés supplémentaires d’ici à la fin du siècle. Des mesures de protection du climat devraient permettre de maintenir le réchauffement estival en deçà de trois degrés. L’hiver, le réchauffement est moins prononcé.

En raison des changements climatiques, la fréquence des périodes d’étiage estivales augmente aussi. Les ruisseaux se tarissent de plus en plus fréquemment, et certains tronçons de cours d’eau s’assèchent. Il est probable que les effets cumulés du réchauffement et du manque d’eau engendrent très rapidement des modifications importantes des écosystèmes.

Les températures annuelles moyennes de l’eau à la surface des lacs pourraient enregistrer trois à quatre degrés supplémentaires d’ici à la fin du siècle en raison des changements climatiques. Les échanges entre les eaux de surface et les eaux profondes en sont entravés. Il s’ensuit une modification de la répartition de l’oxygène et des nutriments dans les lacs, ce qui affecte l’entier du réseau alimentaire.  

Effets du réchauffement climatique sur les lacs

Effets du réchauffement climatique sur les lacs
Les illustrations montrent comment les changements climatiques impactent les processus naturels se déroulant dans les lacs.

Les organismes aquatiques ne peuvent pas tous se déplacer

De nombreux organismes aquatiques sont capables de s’adapter aux changements climatiques en se déplaçant vers des eaux plus froides, en général à plus haute altitude. Cela présuppose cependant l’absence d’obstacles tels que des centrales hydroélectriques ou des seuils. Le nouvel habitat doit par ailleurs être adapté. À titre d’exemple, les ombres trouveraient dans les ruisseaux de montagne une température optimale, mais ne pourraient pas supporter leurs forts courants.

À l’heure actuelle, l’ensemble des espèces indigènes vivant aux abords des eaux subit déjà une forte pression. Ce danger ne concerne pas seulement la diversité des poissons et des écrevisses, qui font partie des espèces les plus menacées de Suisse.

Températures des cours d’eau

Températures des cours d’eau
Les deux graphiques illustrent l’évolution probable des températures moyennes des cours d’eau suisses en été. Les surfaces claires représentent la plage des modélisations.

Gagnants et perdants

Gagnants et perdants
Les différentes formes de vie aquatiques ne réagissent pas toutes de la même manière aux changements climatiques. Tandis que certains organismes bénéficient des nouvelles conditions environnementales, d’autres ont du mal à s’adapter, voire en sont incapables. Globalement, la diversité biologique des communautés autochtones diminuera.

Changements attendus

  Avec mesures de protection du climat
Fin du siècle
Sans mesures de protection du climat
Fin du siècle
Température des cours d’eau en été +1,5 à +3 °C  +3 à +9 °C
Température annuelle de la surface de l’eau des lacs Ca. +1 °C  +3 à +4 °C
Changements attendus pour 2081–2090 par rapport à 1991–2000 pour les cours d’eau et pour 2070–2099 par rapport à 1981–2010 pour les lacs. Valeurs moyennes sur 10 et 30 ans pour l’ensemble de la Suisse avec une précision de 0.5 degré Celsius.

Les messages clés se trouvent également dans la brochure Hydro-CH2018, qui est disponible sous forme imprimée ou électronique en téléchargement.  

Informations complémentaires

Documents

cover_broschüre_fr.PNG

Brochure Hydro-CH2018

La présente brochure illustre le fonctionnement du régime des eaux suisses ainsi que les évolutions à prévoir. Le texte s’adresse aux usagères et usagers sur le terrain.

Effets des changements climatiques sur les eaux suisses

Le rapport « Effets des changements climatiques sur les eaux suisses » propose une vue d’ensemble synthétique des résultats, et constitue une introduction aux informations et données plus spécialisées.

Dernière modification 22.06.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'environnement OFEV

Division Hydrologie
Papiermühlestr. 172
3063 Ittigen

hydrologie@bafu.admin.ch
www.bafu.admin.ch

Imprimer contact

 

« Pour les truites, la meilleure température est de 13 °C. À partir de 20 °C, ces poissons sont stressés. Ils ne supportent que peu de temps les températures supérieures à 25 °C, seuil à partir duquel de grandes populations sont gravement menacées. Les changements climatiques menacent également des espèces autres que les truites. D’autres animaux habitués à des eaux froides et riches en oxygène disparaîtront à l’échelle régionale, et pour certains d’entre eux sans même qu’on le remarque »

Aline, biologiste

Comment ces changements affectent-ils la gestion de l'eau ?

Vous pouvez trouver plus d'informations ici.

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/changement-climatique-et-impacts/schweizer-hydroszenarien/kernaussagen/wasserlebewesen-in-bedraengnis.html