A.05 Des revêtements routiers sans surchauffe

Changements climatiques obligent, l’effet d’îlot de chaleur provoqué dans les villes par la densification du milieu bâti menace de plus en plus la santé humaine. Il existe toutefois des revêtements routiers qui, comparés aux surfaces classiques, sont davantage adaptés aux chaleurs estivales et permettent de bien mieux limiter les rejets de chaleur. Ce projet, mené en collaboration avec la ville de Berne, vise donc à tester différents revêtements dans la pratique. Il s’agit, d’une part, d’évaluer dans quelle mesure ces revêtements routiers contribuent à diminuer l’effet d’îlot de chaleur urbain et, d’autre part, d’apporter des informations pratiques quant à la mise en œuvre (construction, coûts, entretien et effet phonique).

Situation initiale

Les routes, trottoirs et pistes cyclables occupent une grande partie des villes et agglomérations. Or, les surfaces asphaltées, de couleur sombre, absorbent beaucoup d’énergie solaire. De ce fait, elles s’échauffent et emmagasinent la chaleur tout au long de la journée. En zone urbaine, l’effet d’îlot de chaleur constitue une menace sérieuse pour la santé humaine et pose un défi de plus en plus grand aux villes et aux agglomérations densément peuplées du Plateau. Toutefois, il existe d’ores et déjà des revêtements routiers dont l’échauffement peut être jusqu’à 7 °C inférieur à celui des revêtements conventionnels. Ce projet porte donc sur les aspects pratiques de l’utilisation de revêtements routiers mieux adaptés aux fortes chaleurs ainsi que sur l’efficacité et l’adéquation de ces derniers en tant que mesure destinée à contrer l’effet d’îlot de chaleur. Il vise à répondre aux principales questions relatives à la mise en œuvre et à l’utilisation de ces technologies.

Objectifs

Le projet vise en premier lieu à apporter aux villes, aux communes et aux cantons affectés par l’effet d’îlot de chaleur des informations pratiques en matière de mise en œuvre et d’utilisation des différentes solutions existant dans le domaine des revêtements routiers, afin de leur permettre de choisir en toute connaissance de cause la solution la plus adaptée.

Démarche

  • Étudier la littérature pertinente
  • Tester et optimiser les technologies
  • Aménager des tronçons pilotes et réaliser des enquêtes
  • Traiter et évaluer les données
  • Modéliser le potentiel de diminution de l’effet d’îlot de chaleur
  • Documenter et communiquer les résultats

Produits escomptés

  • Rapport contenant des explications détaillées
  • Fiche d’information à l’intention des décideurs
  • Communiqué de presse et articles spécialisés
  • Contributions sur les réseaux sociaux (blogs, LinkedIn, etc.)
  • Présentations, colloques
Titre complet du projet:

Mit kühlen Strassenbelägen den Effekt von Wärmeinseln reduzieren (A.05)

Région: Ville et Canton de Berne
Durée: janvier 2019 – septembre 2020
Porteur:

Grolimund + Partner AG

Suivi du projet: Office fédéral des routes OFROU, Office fédéral de l’environnement OFEV, Office fédéral du développement territorial ARE

Contact spécialisé
Dernière modification 15.08.2019

Début de la page

Contact

Erik Bühlmann
Leiter Forschung & Entwicklung
erik.buehlmann@grolimund-partner.ch
Tel. +41 31 356 20 06

 

Imprimer contact

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/mesures/pak/projektephase2/pilotprojekte-zur-anpassung-an-den-klimawandel--cluster--umgang-/a.05-des-revetements-routiers-sans-surchauffe%20.html