Changements en fonction de l’altitude

Aujourd’hui, les régions situées au-dessus de 1500 m ne connaissent encore pratiquement aucune journée estivale, mais la situation changera si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter comme elles l’ont fait jusqu’à présent. Un tel scénario signifierait également un recul considérable du nombre de jours de gel et de neige fraîche.

Les graphiques suivants présentent les changements attendus dans les Alpes pour quatre indicateurs climatiques à quatre niveaux d’altitude. Les différentes altitudes sont indiquées dans la moitié droite des graphiques. Le trait noir vertical représente la valeur moyenne observée de nos jours (période de référence de 1981 à 2010). Les barres colorées montrent  la plage des résultats possibles pour les deux scénarios climatiques RCP 2,6 et RCP 8,5 pour chaque indicateur climatique sur la période centrée autour de 2060. Les lignes colorées verticales représentent la valeur médiane obtenue à partir de simulations issues de différents modèles climatiques et correspondent à la valeur atttendue.

Que signifient RCP 2,6 et RCP 8,5 ? Vous trouverez ici des explications concernant les scénarios d’émissions.

Jours d'été aujourd'hui

Les régions au-dessous de 800 m enregistrent aujourd’hui environ 40 journées estivales par an. Au-dessus de 1500 m, les journées estivales ne s’observent pratiquement jamais. 

Jours d'été vers 2060

Sans mesures de protection du climat (RCP 8,5), il faudra s’attendre d’ici le milieu du siècle à une moyenne de 80 journées estivales par an dans les vallées intra-alpines et de 40 journées estivales environ entre 800 et 1500 m. Avec des mesures de protection du climat (RCP 2,6), ce nombre devrait se limiter à environ 60 dans les régions les plus basses et à 25 dans les régions de moyenne altitude.

 

 

Nuits tropicales aujourd’hui

Les régions au-dessous de 800 m enregistrent aujourd’hui environ 40 journées estivales par an. Au-dessus de 1500 m, les journées estivales ne s’observent pratiquement jamais.

Nuits tropicales vers 2060

Sans mesures de protection du climat (RCP 8,5), il faudra s’attendre d’ici le milieu du siècle à une moyenne de 80 journées estivales par an dans les vallées intra-alpines et de 8 journées estivales environ entre 1500 et 2500 m. Avec des mesures de protection du climat (RCP 2,6), ce nombre devrait se limiter à environ 60 dans les régions les plus basses et à 25 dans les régions de moyenne altitude.

 

 

Jours de gel aujourd’hui

Les régions de basse altitude enregistrent quelque 90 jours de gel. Au-dessus de 1500 m, plus de la moitié des jours sont des jours de gel, au-dessus de 2500 m ce sont même trois quarts des jours de l’année.

Jours de gel vers 2060

Sans mesures de protection du climat (RCP 8,5), il y aura encore près de 60 jours de gel par an en moyenne dans les régions les plus basses des Alpes d’ici le milieu du siècle, et environ 230 jours au-dessus de 2500 m. Avec des mesures de protection (RCP 2,6), il y aura encore près de 75 jours de gel dans les régions de basse altitude et 250 dans les régions surélevées.

 

 

Jours de neige fraîche aujourd’hui

Au-dessus de 1500 m, les jours de neige fraîche sont au nombre de 70 à 100 par an et 20 en moyenne dans les régions de basse altitude.

Jours de neige fraîche vers 2060

Sans mesures de protection du climat (RCP 8,5), il y aura près de 12 jours de neige fraîche par an en moyenne dans les régions les plus basses des Alpes d’ici le milieu du siècle, et environ 75 jours au-dessus de 2500 m. Avec des mesures de protection (RCP 2,6), il restera encore 15 jours de neige fraîche à basse altitude et près de 80 dans les régions surélevées.

Dernière modification 11.12.2018

Début de la page