Options d'action

Les modifications du cycle de l’eau induites par les changements climatiques se répercutent sur tous les aspects de sa gestion. Baisse des débits, possible accentuation de la sécheresse et des étiages en été, hausse de la température de l’eau, augmentation de la fréquence et de l’intensité des crues: autant de domaines où il faudra agir. Par ailleurs, des modifications du niveau des ressources en eau peuvent engendrer des conflits entre utilisateurs.

Champs d’action et objectifs de la Confédération

En résumé, huit objectifs peuvent être définis pour la gestion des eaux:

  • La sécurité des grands ouvrages d'accumulation est assurée.
  • Le stockage et la distribution de l'eau sont conçus de manière à compenser les effets de la modification du régime des débits et à satisfaire les différents besoins de l'économie, de la société et de l'environnement (définition de priorités et de modes opératoires pour les périodes de pénuries d'eau et pour les utilisations multiples des réservoirs et des lacs existants).
  • S'agissant des cours d'eau, un espace suffisant est assuré pour la revitalisation, la protection contre les crues et l'amélioration de l'état écologique, de manière à ce qu'ils puissent exercer leurs fonctions naturelles.
  • L'approvisionnement en eau potable et l'épuration des eaux sont régionalisés et mis en réseau (pour éviter les situations de pénurie et une pollution excessive par un déversement dans les cours d'eau en périodes d'étiage ou en cas d'événements extrêmes).
  • Les nouvelles techniques de refroidissement permettent de compenser le déclin de la capacité de refroidissement des cours d'eau et de respecter la valeur limite inscrite dans la loi pour le déversement d'eau de refroidissement, et ce, malgré un réchauffement constant.
  • Les bases légales sont vérifiées et tiennent compte, s'il y a lieu, de l'évolution des conditions naturelles (débits résiduels, déversement d'eau chaude, restitutions d'eau, régulation des lacs, etc.).
  • La capacité de transport en période de basses eaux est optimisée grâce à des mesures ponctuelles sur la voie navigable du Rhin (élimination d'obstacles, approfondissement du chenal), en exploitant toutes les possibilités techniques dans la construction navale et en améliorant les prévisions des niveaux d'eau à 4 à 5 jours.
  • Les conflits d'intérêts dans la gestion transfrontalière des eaux sont identifiés et désamorcés très tôt grâce à une meilleure collaboration.

Le champ d'action Erosion des sols est intégré au secteur de l'agriculture au titre de l'objectif Adéquation du site; la pêche de loisir constitue également un aspect de l'objectif Milieux naturels et espèces du secteur de la gestion de la biodiversité.

Jusqu'à présent, on pouvait déplorer l'absence de coordination de la gestion des eaux à un échelon supérieur. L'adaptation aux changements climatiques est un défi qui nécessite de nouvelles logiques à caractère transversal. Pour réaliser les objectifs susmentionnés, certaines conditions doivent être remplies:

  • Une appréhension globale de la gestion des eaux s'impose; cette dernière traite de toutes les influences humaines sur la ressource eau, les cours d'eau et les lacs ainsi que sur les infrastructures afférentes. Elle comprend toutes les activités servant à la protection et à l'utilisation des eaux ainsi qu'à la protection contre les eaux.
  • Un changement de paradigme s'impose, d'une gestion de l'eau principalement guidée par le besoin vers une gestion des eaux axée sur l'offre. Il ne suffit plus d'utiliser l'eau; à l'avenir il faudra aussi la gérer de manière durable.
  • Les conditions institutionnelles permettant et favorisant une gestion intégrée des eaux doivent être créées. Un premier pas en ce sens est fait avec le document «Gestion par bassin versant - Idées directrices pour une gestion intégrée des eaux en Suisse».

Les connaissances des répercussions quantitatives des changements climatiques sur le régime des eaux et l'évolution des débits sont encore insuffisantes. Il est donc indispensable de pérenniser et de consolider les réseaux de mesure et la modélisation du climat (ou des conséquences climatiques) dans le domaine de l'eau.

Informations complémentaires

Contact spécialisé
Dernière modification 03.06.2016

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'environnement OFEV
Rapports climatiques et adaptation aux changements

Papiermühlestr. 172
3063 Ittigen

climate-adaptation@bafu.admin.ch
www.bafu.ch

Imprimer contact

Thèmes prioritaires: Cycle hydrologique

Hydro-CH2018 analyse l’impact du changement climatique sur les ressources hydriques et les dangers naturels.

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/sektoren/gestion-des-eaux/options-d-action.html