E.02 Moustique tigre : scénarios de risque plus précis

La propagation du moustique tigre asiatique, favorisée par les changements climatiques, suscite toujours plus d’inquiétudes, notamment en raison de sa capacité à transmettre des maladies comme la dengue. En Suisse, cette espèce envahissante est présente dans le canton du Tessin et colonisera probablement des zones urbaines au nord des Alpes ces prochaines années. Une étude récente a montré l’importance de tenir compte des effets des îlots de chaleur urbains et des données microclimatiques pour prédire sa répartition. Ce projet ajoute ces informations dans des modèles existants afin d’obtenir des scénarios de risque plus précis et plus réalistes en matière de propagation du moustique tigre.

Situation initiale

Depuis son apparition en Italie au début des années 1990, le moustique tigre asiatique (Aedes albopictus) n’a cessé de se répandre dans les parties méridionale et centrale d’Europe. Identifié en Suisse pour la première fois au Tessin en 2003, il est aujourd’hui considéré comme étant bien établi dans la plupart des régions urbanisées du canton et dans une partie de celui des Grisons. Sa propagation en direction du nord est actuellement limitée pour des raisons environnementales (températures hivernales et estivales, régime de précipitations) ; toutefois, plusieurs modèles de distribution lui prédisent une propagation dans cette direction en raison du réchauffement climatique. En 2013, un modèle de distribution à large échelle a été développé pour identifier les zones suisses les plus susceptibles d’être colonisées par ce moustique. Il en est ressorti que le lac Léman et le Plateau constituent les régions les plus propices à sa propagation au nord des Alpes. Les autres régions de Suisse semblent actuellement trop froides en hiver pour permettre la survie des œufs et, partant, l’établissement d’une population. Toutefois, la résolution spatiale du modèle n’a pas tenu compte des conditions climatiques spécifiques des zones urbaines, qui sont très appréciées par cette espèce.

Objectifs

Ce projet vise à intégrer dans un nouveau modèle l’impact des microclimats sur l’écologie du moustique et sa répartition afin d’obtenir des scénarios de risque plus précis concernant la propagation du moustique tigre asiatique vers d’autres régions de Suisse.

Démarche

  • Identifier les sites dans lesquels l’étude sera menée et les paramètres microclimatiques devant être observés, sélectionner des capteurs, développer un projet de sciences citoyennes visant à collecter des données, former un groupe d’experts
  • Réunir et tester les capteurs destinés au réseau pilote, recruter des participants, configurer une base de données
  • Répartir les capteurs du réseau pilote sur les sites de reproduction connus et sur des sites potentiels, tester la base de données microclimatiques, la gestion des données et l’analyse de la qualité
  • Organiser des réunions d’experts et élaborer un rapport intermédiaire
  • Intégrer les données microclimatiques dans un modèle d’apprentissage automatique et élaborer des cartes des scénarios de risque concernant la propagation du moustique tigre, développer des procédures d’intégration des données microclimatiques dans le modèle
  • Développer et déployer un grand nombre de capteurs microclimatiques, recueillir des données
  • Valider le modèle et, le cas échéant, l’ajuster, élaborer des cartes des scénarios de risque couvrant toutes les zones sélectionnées et si possible toute la Suisse

Produits escomptés

  • Réseau de capteurs recueillant des données microclimatiques dans les zones sélectionnées de Suisse
  • Interface conviviale pour l’intégration et la gestion des données
  • Modèle empirique d’apprentissage automatique pour l’analyse de la distribution spatiale et temporelle du moustique tigre sur la base des conditions environnementales et d’indices d’abondance
  • Cartes actuelles des scénarios de risque de propagation du moustique tigre en Suisse (les cartes seront actualisées régulièrement grâce au recueil continu de données microclimatiques et de données provenant de la surveillance nationale des moustiques envahissants en Suisse)
  • Rapport final et publication
Titre complet du projet:

Microclimate impact on risk scenarios for exotic invasive mosquitoes in Switzerland (E.02)

Région: Suisse
Durée: janvier 2019 – décembre 2021
Porteur: Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana SUPSI
Suivi du projet:

Office fédéral de l’environnement OFEV

Contact spécialisé
Dernière modification 15.08.2019

Début de la page

Contact

Dr. Damiana Ravasi
Laboratory for Applied Microbiology
damiana.ravasi@supsi.ch
Tél. +41 58 666 62 72

Imprimer contact

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/mesures/pak/projektephase2/pilotprojekte-zur-anpassung-an-den-klimawandel--cluster--wissens/e.02-moustique-tigre-scenarios-de-risque-plus-precis.html