D.03 Forêts protectrices adaptées au climat

La rampe sud du Lötschberg est protégée contre les chutes de pierres, les avalanches et les glissements de terrain par des forêts protectrices situées au-dessus de la ligne ferroviaire ; en raison du climat sec, ces forêts doivent être arrosées. Or les ressources locales en eau sont rares, si bien que le BLS s’est fixé comme objectif à long terme de renoncer à l’irrigation des forêts protectrices au-dessus du tronçon ferroviaire situé en Valais. Ce projet, mené par l’entreprise, consiste à étudier des essences indigènes résistant à la chaleur et à la sécheresse et à élaborer un plan de gestion des forêts protectrices dans le contexte des changements climatiques.

Situation initiale

Le tronçon du BLS entre Brigue et Hohtenn (rampe sud du Lötschberg) est protégé contre les chutes de pierres, les avalanches et les glissements de terrain par des forêts protectrices situées au-dessus de la voie. Ces dernières sont irriguées depuis plusieurs années. Les ressources en eau disponibles sur le versant sud sont toutefois rares. Le BLS s’est donc fixé comme objectif à moyen ou long terme de réduire les quantités d’eau utilisées voire de renoncer totalement à l’irrigation de ces forêts. Parallèlement, les changements climatiques modifient la composition de nos forêts : les associations forestières indigènes sont peu à peu remplacées par des essences étrangères à la station qui résistent à la chaleur et à la sécheresse. Le BLS cherche donc des alternatives à la gestion forestière actuelle. Dans le contexte des changements climatiques, il s’agit principalement d’identifier les essences indigènes supportant bien la chaleur, capables de s’établir dans une forêt protectrice et moins gourmandes en eau. Des essais de plantation avec différentes essences, y compris des essences exotiques, ont déjà été réalisés. Il reste toutefois à examiner plus précisément comment les vieux arbres réagiraient à l’arrêt de l’irrigation. Dans le cadre de ce projet, le BLS souhaite élaborer de nouvelles approches de gestion des forêts protectrices, qui tiennent aussi compte des risques et opportunités que présentent les essences exotiques résistant aux nouvelles conditions climatiques.

Objectifs

  • Identification des essences utilisables dans les forêts protectrices sous les conditions climatiques attendues
  • Examen des avantages et des inconvénients liés aux essences exotiques telles que le pin noir, le douglas, le robinier, etc.
  • Illustration de la manière dont les surfaces d’observation doivent être délimitées, documentées et exploitées sur une période prolongée pour obtenir des informations sur une structure des peuplements qui soit durable

Démarche

  • Réaliser un état des lieux de la situation : essences prometteuses, mode d’exploitation/irrigation, associations forestières, essences exotiques
  • Relever les données liées au climat et à l’irrigation : précipitations, températures, zones de microclimat, scénarios climatiques ; décrire le système d’irrigation actuel
  • Développer une stratégie de gestion des forêts protectrices : scénarios, associations forestières, peuplements susceptibles de conserver leur fonction protectrice dans un contexte climatique modifié, influence du mode d’irrigation sur les peuplements, fournir des informations en vue d’une discussion sur les avantages et les inconvénients présentés par des essences exotiques
  • Réaliser une observation à long terme : élaborer un plan d’observation à long terme comprenant la documentation des résultats, délimiter et consigner des surfaces d’échantillonnage
  • Rédiger un rapport de synthèse, organiser des rencontres d’information

Produits escomptés

  • Récapitulatif et évaluation des études/données climatiques existantes
  • Carte des peuplements actuelle (NaiS)
  • Carte des surfaces, avec et sans irrigation
  • Carte des peuplements prometteurs (essences)
  • Plan de gestion des forêts protectrices du futur
Titre complet du projet: 

Forêts protectrices adaptées aux changements climatiques der BLS Südrampe (D.03)

Région:

Forêt protectrice le long de la ligne BLS Brigue-Hohtenn, Canton du Valais

Durée:

février 2019 – septembre 2021

Porteur:

BLS Netz AG

Suivi du projet: Office fédéral de l’environnement OFEV

Contact spécialisé
Dernière modification 15.08.2019

Début de la page

Contact

Nicole Viguier
Fachverantwortliche Naturgefahren BLS Netz AG
nicole.viguier@bls.ch
Tel. +41 58 327 29 62
 

Imprimer contact

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/mesures/pak/projektephase2/pilotprojekte-zur-anpassung-an-den-klimawandel--cluster--klimaan/d.03-forets-protectrices-adaptees-au-climat.html