Humidité du sol et évapotranspiration

Lien entre l’atmosphère et les eaux, la surface terrestre revêt une importance centrale dans le système hydrologique. Sous l’effet de l’élévation de la température de l’air, l’évapotranspiration s’accroît et l’humidité du sol diminue.

Nahaufnahme einer spärlich bewachsenen Wiese. Der nackte Boden ist von Rissen durchzogen, die durch anhaltende Trockenheit verursacht wurden.
© Agroscope (Gabriela Brändle)

Pour la végétation, le sol est le principal réservoir d’eau. En effet, même durant des périodes prolongées sans précipitations, il conserve l’humidité nécessaire à la croissance. Le sol est également essentiel pour l’hydrologie. En fonction de sa constitution, de sa structure et de son taux d’humidité, les précipitations s’écoulent rapidement sous forme de ruissellement, restent stockées dans le sol ou le traversent pour alimenter lentement les eaux superficielles ou souterraines.

Du fait de l’évapotranspiration, l’eau stockée dans le sol rejoint l’atmosphère, ce qui réduit l’humidité de celui-ci. L’évapotranspiration peut se produire directement à la surface des eaux et des sols, mais aussi par le métabolisme des plantes. Elle influe alors sur la formation des précipitations, sur la température de l’air et sur la circulation atmosphérique.

Les données sont lacunaires concernant l’évapotranspiration. La plus longue série de mesures en Suisse remonte à 1976 et est enregistrée par l’EPFZ dans le Toggenburg. Aucune tendance significative n’a pu être observée. Certes de nombreux cantons et instituts de recherche effectuent maintenant de tels relevés, mais en poursuivant souvent des objectifs différents. Par ailleurs les séries de mesures sont trop courtes pour pouvoir déjà prévoir des tendances à long terme.

Dessèchement des sols en été

L’élévation des températures induite par les changements climatiques entraîne théoriquement une augmentation de l’évapotranspiration potentielle. L’évolution de l’évapotranspiration (effective) à un endroit donné en cas de hausse des températures dépend de la disponibilité locale de l’eau. D’ici la fin du siècle, la recherche scientifique s’attend à un accroissement de l’évapotranspiration moyenne en Suisse de 5 % avec des mesures de protection du climat, et de 10 % sans mesures de protection du climat.

Durant les mois d’été, la combinaison des précipitations plus faibles et de l’évapotranspiration accrue entraîne un dessèchement des sols. D’ici la fin du siècle, dans un scénario sans mesures de protection du climat, la plupart des régions doivent s’attendre à perdre en moyenne un millimètre d’eau par jour dans le sol et les débits pendant l’été. Cela correspond à environ 20 % des précipitations estivales moyennes actuelles en Suisse. Pendant les périodes de sécheresse extraordinaires avec un déficit durable de précipitations, le recul de la disponibilité de l’eau peut être encore plus marqué.

Modification saisonnière de l’indicateur « Précipitations moins évapotranspiration » pour la Suisse

Modification saisonnière de l’indicateur « Précipitations moins évapotranspiration » (d[P–E]) pour la Suisse
Les graphiques montrent les futurs écarts (médiane et marge d’incertitude) pour les mois d’été juin, juillet et août par rapport à la période de référence (1981-2010) dans différentes régions suisses dans deux scénarios d’émissions : avec des mesures significatives de protection du climat et sans mesures de protection du climat. Cet indicateur permet de faire des prévisions concernant les modifications de l’eau stockée dans le sol. Sans mesures de protection du climat, l’écart diminuera d’environ 1 mm par jour d’ici la fin du siècle.
© Atlas web CH2018 du NCCS (https://www.nccs.admin.ch/nccs/fr/home/bibliotheque-de-donnees-et-de-medias/daten/atlas-web-ch2018.html)

Documents

Le rapport « Effets des changements climatiques sur les eaux suisses » propose une vue d’ensemble synthétique des résultats, et constitue une introduction aux informations et données plus spécialisées.

Dernière modification 12.05.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'environnement OFEV
Division Hydrologie

Papiermühlestr. 172
3063 Ittigen

hydrologie@bafu.admin.ch
www.bafu.admin.ch

Imprimer contact

Cycle hydrologique

Hydro-CH2018 analyse l’impact du changement climatique sur les ressources hydriques et les dangers naturels.

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/secteurs/gestion-des-eaux/impacts-des-changements-climatiques-sur-le-bilan-hydrique/humidite-du-sol-et-evapotranspiration.html