Plus de journées tropicales

Les températures maximales augmenteront bien davantage que les températures moyennes. Les vagues de chaleur ainsi que les journées et les nuits chaudes seront plus fréquentes et plus extrêmes. C'est dans les zones urbaines, densément peuplées et situées à basse altitude, que le stress thermique sera le plus fort.

 

Jour le plus chaud de l’année

Nombre de jours de fortes chaleurs**

Changements possibles au milieu du 21ème siècle

+2 °C à +5,5 °C

+3 à +17 jours

Changements possibles vers la fin du 21ème siècle

+4 °C à + 8,5 ° C

+12 à +37 jours

Changements possibles par rapport à 1981-2010 sans mesures de protection du climat (plage des valeurs possibles sur l'ensemble des simulations). Valeurs moyennes types sur 30 ans pour l'ensemble de la Suisse. Les changements de température sont donnés avec une précision de 0,5 °C. ** Voir l’explication dans le texte.
Scénario possible pour 2060

Les jours les plus chauds en été, le thermomètre grimpe de 5,5 degrés Celsius de plus par rapport à aujourd’hui. L’été caniculaire record de 2003 est désormais la norme. Il faut compter avec 18 jours de fortes chaleurs – avec des températures qui ne survenaient qu’une fois par an jusqu’à présent.

Au cours des prochaines décennies, les températures moyennes continueront d’augmenter en Suisse. Le réchauffement concernera toutes les saisons, mais se fera le plus ressentir en été. Si les émissions de gaz à effet de serre continuent d'augmenter, il pourrait faire jusqu’à 4,5 degrés Celsius de plus pendant la saison chaude d’une année moyenne au milieu du siècle. 

Les températures maximales augmenteront beaucoup plus fortement que les températures saisonnières moyennes. En 2060, la température des journées les plus chaudes d’un été moyen pourra augmenter jusqu’à 5,5 degrés Celsius environ par rapport à aujourd’hui. Cela s’explique notamment par le fait que les sols moins humides pourront évaporer moins d’eau, et se refroidiront donc plus difficilement. 

Les grandes régions d’Europe proches de la Méditerranée, Suisse comprise, font partie des régions les plus touchées du monde par les plus fortes hausses de températures extrêmes. Cette tendance, déjà observée durant les décennies précédentes, se poursuivra vraisemblablement dans le futur. 

En Suisse, chaque degré Celsius supplémentaire du réchauffement moyen double environ le nombre de jours de fortes chaleurs, qui, par définition, représentent 1% des journées les plus chaudes de tous les étés de 1981 à 2010. De nos jours, les journées de forte chaleur se produisent quasiment un jour par été en moyenne.* D’ici le milieu du siècle, il pourrait y avoir jusqu’à 18 jours de fortes chaleurs en plus par été. Les vagues de chaleur seraient alors nettement plus fréquentes. 

Les régions de basse altitude connaîtront, en outre, des phases de stress thermique plus nombreuses, pour les hommes comme pour les animaux. L’effet combiné des températures élevées et de l’humidité de l’air empêchera la température du corps de redescendre à une température agréable. 

Les modèles climatiques ne tiennent pas compte des effets des îlots de chaleur urbains. Les régions fortement urbanisées connaîtront des températures plus élevées que la périphérie, en particulier durant la nuit. La majorité de la population vivant en agglomération sera donc encore plus fortement touchée par la hausse des températures. 

* Certaines années, les jours très chauds se produisent souvent pendant plusieurs jours consécutifs. 

Les messages clés se trouvent également dans la brochure CH2018, qui est disponible sous forme imprimée ou téléchargeable électroniquement.

Dernière modification 06.12.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de météorologie et climatologie MétéoSuisse
Operation Center 1
Case postale 257
CH-8058 Zurich-Aéroport

Scénarios climatiques
Andreas Fischer

Contact

Imprimer contact


« Les villes sont particulièrement sensibles à la canicule. Zurich se prépare au changement climatique avec l’élaboration d’un « Plan directeur Climat de la ville ». Il est important de disposer des meilleures informations possibles sur l’augmentation du stress thermique afin de pouvoir définir des mesures adaptées. » 

Anna Schindler, directrice du développement de la ville de Zurich

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/changement-climatique-et-impacts/scenarios-climatiques-suisses/messages-cles/plus-de-journees-tropicales.html