Risques et opportunités liés aux changements climatiques dans les grandes régions de Suisse

En 2017, l’Office fédéral de l’environnement a publié une analyse approfondie des risques et des opportunités liés aux changements climatiques pour les six grandes régions de la Suisse : Jura, Plateau, Préalpes, Alpes, Suisse méridionale et Grandes agglomérations. Les conséquences des changements climatiques varient d’une région à une autre.

L’identification des risques et des opportunités pour chaque grande région s’appuie sur huit études de cas régionales (voir « Informations complémentaires »). La synthèse ci-dessous montre, pour les risques (que des mesures préventives adaptées peuvent en partie réduire), les besoins d’action particuliers ou les évolutions attendues en l’absence de mesures d’adaptation. Elle met également en lumière les opportunités offertes par les changements climatiques. Dans de nombreux cas en effet, des potentiels peuvent être exploités activement à des fins sociales, économiques et environnementales.

Risques et opportunités majeurs pour l’ensemble des régions

Risques observés à l’échelle de la Suisse :

  • Augmentation des problèmes de santé dus aux vagues de chaleur, apparition de nouvelles allergies / maladies infectieuses ou augmentation de la fréquence des allergies / maladies infectieuses connues
  • Augmentation de la fréquence des périodes de pénurie d’eau
  • Accroissement des besoins en énergie de refroidissement, diminution de la production des centrales hydroélectriques durant l’été
  • Risque accru de dommages matériels et de dommages aux personnes causés par les crues, les coulées de boues, les chutes de pierres et les glissements de terrain

Opportunités observées à l’échelle de la Suisse :

  • Diminution des maladies causées par le froid
  • Diminution des dommages matériels et des dommages aux personnes causés par la neige et la glace
  • Diminution des besoins en énergie de chauffage en hiver

Effets difficiles à classer dans la catégorie des risques ou des opportunités :

  • Modification des conditions naturelles pour les animaux, les plantes, les champignons et les micro-organismes, avec des conséquences sur les écosystèmes, la répartition des espèces et la biodiversité
  • Dommages causés par les tempêtes et les orages de grêle dont on ne sait pas s’ils vont augmenter ou diminuer sous l’effet des changements climatiques

Autres risques et opportunités selon les régions

Le Jura présente la particularité d’être particulièrement sensible à la sécheresse, ce qui a un impact négatif sur l’agriculture et accroît le risque d’incendie de forêt. L’élévation des températures favorise la propagation des organismes nuisibles, avec des conséquences néfastes en particulier pour la santé des
forêts et la qualité du bois. Parallèlement, elle améliore les rendements agricoles et a un impact positif sur le tourisme estival (allongement de la saison estivale, augmentation de l’attractivité des régions de montagne).


Le Plateau enregistre des températures maximales supérieures à celles observées dans les autres régions. La densité de population et de places de travail y étant relativement élevée, la baisse de la productivité au travail s’y fait plus cruellement sentir. La hausse des températures affecte tout particulièrement les animaux et favorise la multiplication des organismes nuisibles, responsables de pertes dans l’agriculture et la sylviculture. Côté opportunités, l’allongement de la période de croissance laisse espérer une amélioration des rendements agricoles.


Dans les Préalpes, l’élévation des températures induit une dégradation sensible des conditions pour les sports d’hiver. Parallèlement, la région bénéficie d’une amélioration des conditions pour le tourisme estival. L’agriculture figure également au rang des secteurs sur lesquels l’allongement de la période estivale a un impact positif. Les forêts préalpines voient en revanche leur vitalité affectée par les périodes de sécheresse persistante, ce qui favorise les attaques de ravageurs et amoindrit leurs fonctions de production et de protection.


Les conditions ne devraient rester favorables à long terme pour le tourisme hivernal que dans les zones situées les plus en altitude. Les autres zones sont confrontées à un enneigement incertain, ce qui leur offre des opportunités pour le tourisme estival. Le raccourcissement de la durée de la couverture neigeuse améliore par ailleurs les conditions d’utilisation du rayonnement solaire comme source d’énergie. En montagne, les risques sont essentiellement liés aux dangers naturels, qui s’intensifient avec l’élévation de la limite du permafrost. Parallèlement, les forêts de protection sont de plus en plus exposées au risque d’incendie dans les vallées intra-alpines.


La Suisse méridionale se caractérise par des températures élevées, qui provoquent une diminution du bien-être au travail et dans les activités de loisir, et favorisent l’apparition de nouveaux vecteurs de maladies (moustiques, p. ex.), des risques qui devraient s’accentuer à l’avenir. La sécheresse constitue également un défi de taille auquel la région continuera de faire face dans les années à venir. Elle induira une augmentation du risque d’incendie de forêt de grande ampleur et des restrictions au niveau de l’utilisation de l’eau, notamment pour la production d’énergie.


La hausse des températures moyennes et maximales constitue un défi de taille pour les grandes agglomérations, un phénomène qui s’explique en partie par le fait que la circulation de l’air est entravée par la densité du bâti. Il en résulte des conséquences négatives sur la santé humaine et la productivité au travail, mais aussi sur les espaces verts – essentiels pour la préservation de la qualité de vie en ville – ainsi qu’un accroissement des besoins en énergie de refroidissement et une dégradation des conditions de production d’énergie hydraulique en été.

Informations complémentaires

Literature

Dernière modification 17.05.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'environnement OFEV
Section Rapports climatiques et adaptation aux changements

Papiermühlestr. 172
3063 Ittigen

climate-adaptation@bafu.admin.ch
www.bafu.ch

Imprimer contact

https://www.nccs.admin.ch/content/nccs/fr/home/regions/grandes-regions/risques-et-opportunites.html