Climatologie de la grêle en Suisse

Les orages de grêle causent chaque année des dégâts s'élevant à plusieurs millions de francs suisses. Ils représentent l'un des plus grands risques naturels en Suisse. Les bases existantes pour évaluer le risque de grêle reposent sur des jeux de données obsolètes, utilisent des méthodes différentes et ne sont comparables entre elles que dans une mesure limitée. Pour cette raison une référence nationale uniforme sur le danger de grêle a été développée dans le cadre du thème prioritaire de NCCS «Climatologie de la grêle en Suisse».

Nouveaux produits de protection contre la grêle pour la Suisse

Les produits suivants sont disponibles : informations sur la fréquence de la grêle, la taille des grêlons et les périodes de retour. Les produits se réfèrent à la période pour laquelle les données radars sur la grêle sont disponibles, c’est-à-dire de 2002 à 2020, et sont mis à jour mensuellement et annuellement avec les données les plus récentes. Dans chaque cas, on considère la saison de la grêle du semestre d'été, d'avril à septembre. En outre, les cartes sur le danger de grêle fournissent la base temporelle et spatiale la plus précise pour évaluer les risques de dommages causés par la grêle dans toutes les régions de Suisse. Cela permet aux parties concernées des secteurs respectifs de prendre des mesures ciblées pour atténuer ou traiter les risques liés à la grêle.

Fréquence de la grêle

Sophie, viticultrice, assure sa récolte contre les orages de grêle, qui surviennent fréquemment en été et peuvent détruire toutes ses vignes. En Suisse, la grêle frappe particulièrement souvent les cantons du Tessin, de Berne et de Lucerne, ainsi que les régions le long du Jura.

Taille des grêlons

Lucia, agente d'assurances, recommande à une entreprise d’abriter sa flotte de véhicules, déjà menacée par des grêlons de la taille d'une pièce de 1 franc (2 cm). Les grêlons de cette taille sont fréquents en Suisse.

Périodes de retour

Nico, propriétaire d’une maison, doit tenir compte du danger de grêle local lorsqu'il rénove la façade de son bâtiment. Il choisit le matériau approprié en fonction de la taille des grêlons que l'on peut attendre dans sa région tous les 50 ans environ.

Méthodes

La commandante des pompiers, Anna, est bien préparée pour sa prochaine intervention en cas d’orage de grêle. Grâce aux nouvelles méthodes, elle peut également tenir compte du risque posé par les grêlons lors de la planification des opérations.


Projet «Climatologie de la grêle en Suisse»

Le projet a été mis au défi à de nombreux égards. En tant que phénomène météorologique local, la grêle est difficile à mesurer systématiquement. En raison de la brièveté des séries de données, il est difficile de faire des déclarations sur des événements rares, et l'éventail des demandes des secteurs utilisateurs est large. C'est pourquoi MétéoSuisse a traité ses archives des données radars sur la grêle et a appliqué de nouvelles méthodes statistiques pour produire des cartes nationales du danger de grêle. L'expertise partagée de tous les participants au projet et le lien étroit avec la pratique ont été d'une importance capitale dans la mise en œuvre de ce projet orienté vers l'applicabilité. Les nouveaux produits de protection contre la grêle décrivent la fréquence et l'intensité des épisodes de grêle en Suisse et sont disponibles gratuitement pour toutes les parties intéressées.


Partenaires du projet

Divers acteurs des secteurs privés et publics ont uni leurs forces dans le projet «Climatologie de la grêle en Suisse» sous la direction de l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse. Cette collaboration a permis de mettre en commun l'expertise pratique, ainsi que les compétences dans le domaine de l'administration et de la recherche, créant ainsi une valeur ajoutée pour les utilisateurs intéressés par les informations sur la grêle. Tous les partenaires du projet ont bénéficié de cette collaboration intense :

Dernière modification 11.05.2021

Début de la page